Le Ninja est omniprésent à la récupération comme pour amorcer les offensives romaines. A contrario, Porto défend avec intelligence, en ressortant proprement le ballon. Les Romains sortent tout de même progressivement la tête de l'eau, se procurant corners et coups francs sans parvenir à concrétiser. Perotti lance Džeko d'une jolie louche qui transmet ensuite en pivot à Salah, dont la frappe trop molle est sortie par Casillas (37e). La Roma semble sur la bonne voie... collier avec prénom argent pas cher
jusqu'à ce que De Rossi ne fasse harakiri à la 39e minute. L'icône numéro 2 de l'Olimpico rend l'équation de la qualification quasi impossible à résoudre pour Luciano Spalletti, après un tacle en retard stupide sur le tibia droit de Maxi Pereira. Déjà réduite à dix à l'aller, cette Roma est décidément incorrigible. Emerson Palmieri entre à la place de Paredes pour que la Louve puisse continuer avec quatre défenseurs. Pereira, vraisemblablement salement amoché par De Rossi, est lui aussi contraint de sortir, remplacé par Layún. Porto impitoyable en contre Comme si les choses n'étaient pas assez compliquées pour la Louve, Emerson Palmieri pète un plomb à la cinquantième minute en dégommant la cheville de Corona. Rouge direct. personnalisé collier prénom pas cher Il sera donc resté un peu plus de 10 minutes sur la pelouse. La Roma se retrouve à neuf. Sidérant. Rome, poussée par la Curva Sud, arrive pourtant encore à être dangereuse par Perotti, qui, après un centre de Peres, est à deux doigts d'égaliser (59e). Džeko doit, lui, sortir pour Iturbe peu avant l'heure de jeu. Mais Porto a aussi beaucoup plus d'espaces et les exploite sans trembler. Layún, lancé en profondeur sur le côté droit, évite la sortie complètement foireuse de Szczęsny pour conclure du pied droit dans le but vide (73e, 0-2). collier prénom argent pas cher
La Louve est à terre, ne reste plus qu'à l'achever. Ce que va faire avec brio Corona, d'un missile du gauche dans la lucarne de Szczęsny (0-3, 75e). Rideau. Trop friable mentalement, la Roma ne verra pas la C1. Une compétition que Francesco Totti, qui a annoncé que la saison 2016-2017 serait sa dernière avec la Roma, ne jouera donc plus jamais. Triste, vraiment.Après avoir découvert, il y a deux ans, la phase de poules de Ligue des champions, le stade Santiago Bernabéu et Anfield Road, les supporters de Ludogorets vont pouvoir y goûter à nouveau cette saison.