«C’était bon de jouer un match complet après deux tours bizarres, je suis content car j’ai mis pas mal d’intensité après avoir pourtant attendu longtemps que mon match commence. Kyle (Edmund) est jeune, il a de l’avenir et il mérite d’être encouragé. J’ai tenté de le faire bouger au maximum, et ça a bien marché. Au troisième set, il m’a donné du fil à retordre, ça aurait pu tourner différemment, mais le public m’a aussi apporté un très bon soutien.»Mardi, le numéro un mondial partira évidemment grand favori de son quart de finale face à Jo-Wilfred Tsonga, qu’il a battu lors de onze de leurs douze derniers affrontements. «Jo joue très bien en ce moment, il n’a perdu qu’un set depuis le début du tournoi. On a pas mal de souvenirs ensemble, de belles batailles dont ma première victoire en Grand Chelem, à l’Open d’Australie 2008. Sac Longchamp Pas cher
J’ai hâte de l’affronter», a conclu Djokovic.Au terme d’un match exceptionnel (6-1, 2-6, 6-4, 3-6, 7-6), l’espoir tricolore de 22 ans s’est défait de la légende Rafael Nadal. Pour exploser au grand jour, avant un quart contre Gaël Monfils, qui enverra donc au moins un Français en demi-finale. Propos recueillis par Antoine Bancharel, notre correspondant à New York Lucas, réalisez-vous ce qui vient de se passer là, ou ce n’est pas possible ? (Très calme, mais ému). Si, je réalise. Que je suis de nouveau en quart, après Wimbledon. Que je viens de battre Rafa. Sac Longchamp Solde Quand j’étais plus jeune, j’avais l’habitude de regarder ses matches à la télé, notamment ici, il y avait des matches incroyables. Donc je réalise que c’est la plus belle victoire de ma carrière, que j’ai réussi à le battre sur le Central ici. Et c’est magnifique. Avez-vous mené ce match avec la même tactique tout le long ? Oui, je savais ce qu’il fallait que je fasse. Très agressif, très fort avec mon revers. Dans le premier set, j’ai vraiment, vraiment bien joué. J’avais l’impression que je pouvais vraiment frapper n’importe où et que j’allais la mettre dedans, que je pouvais faire un coup gagnant. Sac a main longchamp pas cher
Ensuite il a été plus agressif, on était au même niveau et cela s’est mal goupillé, je me fais breaker alors que je mène 40-0. Derrière j’ai des balles pour revenir mais je n’y arrive pas. Puis après, jusqu’à la fin, on est côte-à-côte. Êtes-vous au bord de la rupture dans le final ? Oui, il avait le break. Je me fais breaker tout de suite, des l’entame du 5e. Je me dis « tiens ton (..